Comment atténuer efficacement les cicatrices post-opératoires

Comment atténuer efficacement les cicatrices post-opératoires

Les individus ayant subi des opérations chirurgicales ou médicales sont tous sujets à des cicatrices visibles. Peu importe les raisons pour lesquelles les interventions ont dû être réalisées, la majorité des patients souhaitent retrouver un corps sans traces ni marques apparentes.  

Depuis l’avènement de la technologie, il existe des moyens qui permettent d’atténuer en toute efficacité les différents types d’empreintes post-opératoires. La technique de la 3D pigmentation est l’une des méthodes les plus adéquates. Présentant d’innombrables avantages, les patients ayant un souhait de dissimuler les cicatrices suite à leurs opérations peuvent y avoir recours en toute confiance.

En quoi consiste la 3D pigmentation ?

Proposant un résultat hyperréaliste et tout à fait adéquat au type de peau du client, la 3D pigmentation consiste à implanter des pigments de couleurs dans le derme. Les couleurs sont choisies avec soin afin que le résultat puisse parfaitement correspondre à la couleur peau naturelle du patient. L’intervention peut se faire au niveau de différentes zones du corps : auréole mammaire, lèvres, sourcils etc …

Comment fonctionne la technique ?

Agissant tel un maquillage permanent, la technique de la 3D pigmentation devra être uniquement réalisée par un professionnel. En effet, bien que l’intervention puisse être une solution à presque tout, il existe une condition importante: une application parfaite. Quelques éléments primordiaux sont à prendre en compte :

  • Toutes les couleurs de peau possibles doivent être disponibles en tant que pigments. Il existe d’innombrables variations dans la couleur de la peau chez l’homme. C’est pourquoi il est si difficile pour un grand nombre de femmes de trouver un maquillage qui correspond parfaitement à leur teint, par exemple. Un patient veut naturellement une nouvelle peau qui ressemble à la peau, en particulier sa peau.
  • La coloration doit être rapide et de haute qualité, sans changement de ton une fois réalisée
  • Les aiguilles utilisées doivent être conçues à cet effet: aiguilles «magnum» plates pour application rapide, aiguilles «pente» pour ergonomie, aiguille «shader» pour travail diffus ou de finition,
  • Le dermographe doit être à la fois lent et puissant (couple élevé) pour pouvoir fonctionner efficacement sans causer de traumatisme et pouvoir s’ajuster automatiquement en fonction du type de peau.

Mais il n’y a pas de miracle: cette technique ne doit être pratiquée que par des experts pour des résultats optimaux. Le but principal étant de redessiner et atténuer efficacement les cicatrices, la reconstruction physique passe généralement par cette technique. Les clients peuvent facilement retrouver leur corps, leur féminité et surtout éviter les effets psychologiques associés aux gênes perçus suite aux opérations subies.

Les différents types de peau

Pour un résultat palpable, une distinction est faite pour les zones où la peau ou les muqueuses présentent des cicatrices. Ces zones de jonction peuvent être différentes tant en couleur (lèvres et aréoles mammaires) qu’en texture (cheveux, barbe, moustache, sourcils et autres zones de croissance des cheveux).

Ainsi, en fonction de la zone à traiter les techniques à mettre en œuvre seront amplement différentes.

Vous aimez alors partagez