divorce a l amiable

Le divorce à l’amiable, une procédure très pratiquée

Le droit français compte actuellement plusieurs types de divorces, mais le divorce à l’amiable est sans doute la plus pratiquée. Aussi appelé divorce par consentement mutuel, le divorce à l’amiable propose de nombreux avantages pour les deux partis. D’ailleurs, si l’on se réfère aux résultats d’une étude réalisée par le ministère de la Justice ; cette procédure représenterait 52,5 % des divorces prononcés ces dernières années. Dans cet article, nous allons faire le tour de toutes les raisons qui poussent les époux à miser sur un divorce à l’amiable.

Une démarche assez rapide

Quand on décide de divorcer, on n’a qu’un seul objectif : en finir rapidement avec toutes les procédures et laisser derrière soi cette étape douloureuse. Il est tout à fait possible d’engager une procédure contentieuse ; mais cela peut prendre 26 mois ou plus encore selon la situation. Par contre, en optant pour un divorce par consentement mutuel ; vous pourrez mettre un terme à votre mariage au bout de 2 à 3 mois tout au plus. Cela pourrait même prendre moins de temps s’il n’était pas indispensable de se soumettre au délai obligatoire de réflexion ; ou si le notaire n’avait pas deux semaines pour déposer la convention de mariage.

Par ailleurs, pour en apprendre sur les procédures à suivre pour divorcer à l’amiable à Nîmes, rendez-vous sur https://www.avocat-lexvox.com/divorce-amiable-rapide-et-simple-avec-avocat-a-nimes-pour-divorcer_ad268.html. Alors que le délai d’un divorce à l’amiable était plus long il y a encore quelques années de cela, un nouveau processus a était mis en œuvre et appliqué depuis le 1er janvier 2017.  Suite à cette réforme, les époux n’étaient plus obligés de paraître devant le juge aux affaires familiales. Désormais, si les deux partis sont d’accord pour divorcer et conscient des conséquences de la dissolution de leur union, leur divorce peut être prononcé sans aucun problème.  

Minimiser ses dépenses grâce à un divorce à l’amiable

Le divorce par consentement mutuel est sans doute la procédure la plus économique. Effectivement, les dépenses des époux se rapportent uniquement sur le paiement des honoraires de leurs avocats. Étant donné qu’ils ne sont pas obligés de passer devant le juge, ils n’auront donc pas à payer des frais de justice. Ainsi, le montant qui se rapporte à la réalisation d’un divorce à l’amiable dépend du coût des honoraires des avocats et du temps que la procédure prendra. Mais comme un divorce par consentement mutuel est assez rapide, le coût de la procédure sera donc limité. Depuis le 1er janvier 2017, les époux sont obligés de choisir chacune un avocat. De cette façon, ils peuvent avoir la certitude que la convention du divorce est équitable.

Un divorce à l’amiable pour préserver le lien familial

Un divorce permet difficilement de préserver le lien familial. Pourtant, avec le divorce par consentement mutuel c’est tout à fait possible. Si le couple a des enfants, cette procédure présente de nombreux avantages non négligeables. De plus, elle permet de préserver l’autorité parentale. Cette procédure n’est donc pas conflictuelle et permet aux parents ainsi qu’aux enfants de passer rapidement outre cette épreuve afin de commencer une nouvelle vie.

Vous aimez alors partagez
Facebook Comments